Pourquoi consulter?

Parce qu'il y a souffrance psychique,

Il peut naitre le désir de s'interroger sur :

- ce qui nous a conduit à suivre des modèles effecteurs nous dirigeant inlassablement aux mêmes comportements, aux mêmes résultats,

 

- la rigidité dans laquelle nous sommes contraint, et dont on ne parvient pas à se défaire,

- l'importance de ses vécus émotionnels, de son passé, de son enfance sur ce que nous sommes aujourd'hui,

- sur ce mal-être insidieux ou brutal, ponctuel ou omniprésent et dont l'origine ne nous est pas forcément connu.

 

L'intime conviction étant la notion à savoir reconnaitre et écouter; que l'investissement émerge d'un but conscient ou qu'il semble même s'opposer à ce dernier, et qu'alors ce quelque chose d'impalpable  - l'inconscient - paraisse ainsi prendre la parole. 

Un espace de parole,

Le cabinet est cet espace de parole au sein duquel l'analysant est libre de ce qu'il va exprimer, de ce qu'il va penser, libre d'apporter ses ressentis ou encore les éventuels contenus oniriques mémorisés. 

La bienveillance

L'analyste est un professionnel formé à la psychanalyse et de surcroit à la Psychanalyse Active, qui écoute avec une neutralité bienveillante et guide l'analysant dans son cheminement personnel. 

Une approche,

La psychanalyse active c'est:

  • la parole

  • une thérapie adaptative et progressive

  • une rééducation par le souvenir

  • une méthode qui pense l'autonomie de l'analysant dans le temps

La déontologie

La déontologie du psychanalyste repose sur certains principes essentiels tels que le secret professionnel, la préservation de la neutralité de la relation analytique, ou encore le respect d’une distance bienveillante à but thérapeutique.

10836_1 (1).webp